« Nous souhaitons poursuivre le travail de cohérence pour une meilleure efficacité »

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le cabinet Racine, qui vient d’élire à sa tête Frédéric Broud et Xavier Rollet, s’est doté d’un comité stratégique afin de mieux répondre aux besoins de ses clients.

Racine,qui fêtera ses 40 ans l’an prochain, compte aujourd'hui à Paris 100 avocats, dont 30 associés, pour un total de 230 avocats sur l’ensemble de son réseau. Racine a atteint en 2019 environ 33 millions de chiffres d’affaires à Paris. Le cabinet est sur une dynamique de croissance continue depuis plusieurs années. Le chiffre d’affaires a ainsi était multiplié par 5 entre 2005 et 2018 passant de 10 à 50 millions d’euros.

Une réflexion de fond sur la stratégie

Frédéric Broud et Xavier Rollet ont pour ambition de poursuivre cette croissance tout en lui donnant un nouvel élan en s’appuyant sur un comité stratégique composé des responsables des dix départements du cabinet (M&A, Fiscal, Immobilier-Construction, IP/IT & Data Protection, Social, Restructuring, Banque-Finance-Assurance, Concurrence-Distribution, Agroalimentaire, Droit Public).

Chez Racine, chaque département est développé pour avoir la capacité à intervenir de manière autonome sur son propre marché, « il n’y a pas de département support à un département phare » précise Xavier Rollet. Cette organisation crée « l’harmonie entre les départements et l’envie de travailler ensemble ».
Elle a également généré une réflexion sur la gouvernance. « Dans ce type de schéma, les départements doivent réfléchir à leur propre perspective développement. Il fallait donc harmoniser notre gouvernance par rapport à cet état de fait » souligne Frédéric Broud.« Nous souhaitons donner de la cohérence à l’organisation pour une meilleure efficacité ».

Le comité stratégique doit définir la stratégie business development du cabinet.
Il s’agit de faire remonter « du terrain » les besoins des clients, les perspectives de développement des départements, de les coordonner et d’en faire un projet commun. « L’objectif du comité stratégique est de remettre les départements au cœur de la stratégie du cabinet » explique Frédéric Broud.

Développement à l’international

Le cabinet Racine veut également de se développer à l’international.
Depuis quelques années, le cabinet a noué des relations avec des cabinets locaux en Europe (Angleterre, Italie, Allemagne, Espagne) mais aussi les Etats-Unis et l’Australie. « L’ambition est de trouver d’autres « Racine locaux » avec qui on créera des synergies » souligne Xavier Rollet.

Arnaud Dumourier (@adumourier)

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.