CMS : nomination de Małgorzata Surdek-Janicka en tant que Vice-Présidente de la Cour internationale d’arbitrage de la Chambre de Commerce Internationale à Paris

Nominations
TAILLE DU TEXTE

CMS annonce la nomination de Małgorzata Surdek-Janicka en tant que Vice-Présidente de la Cour internationale d’arbitrage de la Chambre de Commerce Internationale à Paris.

Małgorzata Surdek-Janicka, avocate polonaise associée chez CMS Pologne en charge de la résolution des litiges, a été nommée Vice-Présidente de la Cour internationale d'arbitrage de la Chambre de Commerce Internationale (CCI) à Paris. Depuis le 1er juillet 2021, et aux côtés de la nouvelle présidente Claudia Salomon et des autres vice-présidents internationaux, Małgorzata est à la tête de la plus grande institution d'arbitrage au rayonnement mondial, forte de plus de 100 ans d'expérience dans la résolution des litiges commerciaux internationaux. Małgorzata Surdek-Janicka est la première personne originaire de Pologne à occuper ce poste. Cette nomination est un signe d'appréciation du travail qu'elle a accompli au cours de son mandat de trois ans en tant que membre de la Cour de la CCI, de 2018 à 2021.

Małgorzata Surdek-Janicka continue également à diriger l'un des meilleurs cabinets de résolution des litiges, offrant aux clients de CMS un soutien en matière d'arbitrage international et national.

« Mon poste au sein de la Cour internationale d'arbitrage de la CCI consiste à prendre des décisions procédurales importantes dans des litiges impliquant des parties du monde entier. Ces décisions peuvent concerner des questions telles que la récusation d'un arbitre ou l'approbation de projets de sentences soumis par des tribunaux arbitraux réglant des litiges individuels. Avec ce poste de Vice-Présidence, je suis en charge de la présidence des sessions de la Cour et je participe à la prise de décisions clés concernant la stratégie, le développement et la promotion de la Cour. Cette nomination est une distinction non seulement pour moi, mais surtout pour le Comité national polonais de la CCI et - plus largement - l'ensemble de la communauté arbitrale en Pologne », déclare Małgorzata Surdek-Janicka.
« Ce qui est important pour la communauté des affaires, c'est la conduite rapide et rentable de l'arbitrage par des arbitres indépendants et impartiaux - des spécialistes dans divers domaines, ainsi que la remise rapide et le caractère exécutoire des sentences arbitrales, qui, en ce qui concerne l'arbitrage international, est sauvegardé par la Convention de New York de 1958 pour la reconnaissance et l'exécution des sentences arbitrales étrangères, dont la Pologne est également signataire.»

La Cour internationale d'arbitrage de la CCI à Paris est l'institution arbitrale la plus fréquemment choisie pour résoudre à la fois les litiges transfrontaliers et ceux impliquant des parties d'un même pays. En 2020, la CCI a reçu près de 1 000 nouvelles affaires, confirmant la popularité croissante des méthodes alternatives de résolution des litiges et son efficacité. Les arbitrages menés par des arbitres internationaux garantissent la qualité et l'efficacité du processus. Ils sont tenus d'être impartiaux et indépendants des parties, et de posséder des connaissances spécialisées, de nombreuses années de pratique de l'arbitrage et la capacité de diriger efficacement la procédure.

La Cour de la CCI à Paris est composée du Président, de 17 Vice-Présidents et de 178 membres de 119 pays, élus pour un mandat de trois ans. Un pays peut avoir un maximum de deux membres (membre et suppléant), sans compter le Président et les Vice-Présidents. L'élection des membres reflète le principe de diversité en termes de sexe, d'origine géographique et ethnique, d'âge, etc. Pour la première fois, la Pologne aura trois représentants à la Cour de la CPI : outre Małgorzata Surdek-Janicka en tant que Vice-Présidente, la Cour comptera les nouveaux membres polonais suivants : Maciej Jamka, associé chez DWF Pologne, et Bartosz Krużewski, associé chez Clifford Chance.

L'annuaire du Monde du Droit

Débats du Cercle 2021 : interview de Laure Lavorel, présidente du Cercle Montesquieu

Débats du Cercle 2021 : interview de Beatrice Bihr, Secrétaire Général, Groupe Servier

Débats du Cercle 2021 : interview de Donatien de Longeaux, Directeur Juridique, UBS France