Modification de la qualification de l’infraction : défaut de notification au gardé à vue

Droit pénal
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le défaut de notification à la personne gardée à vue de la modification d’une infraction qu’elle est soupçonnée d’avoir commise ou tenté de commettre, ordonné par le procureur de la République, ne peut entraîner le prononcé d’une nullité que s’il en résulte une atteinte effective aux intérêts de cette personne.

A la suite d’une fouille du véhicule dans lequel elle se trouvait, Mme X. est placée en garde à vue pour complicité de refus d’obtempérer alors que les deux autres occupants du véhicule sont eux placés en garde à vue pour refus d’obtempérer. Après quelques heures et postérieurement à sa seconde audition, Mme X. est informée par le procureur de la République et l’officier de police judiciaire que la qualification de complicité de refus d’obtempérer a été modifiée en (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.