Copropriété : le terrain sans propriétaire certain devient partie commune

Immobilier / Construction
Outils
TAILLE DU TEXTE

En l'absence de preuve du droit de jouissace privatif sur un terrain, les juges du fond peuvent souvrainement le qualifier de partie commune. 

Les propriétares d'un lot compris dans un immeuble de copropriété assignent les usufruitiers et nu-propriétaires d'un autre lot, qui avaient démolit la piscine et le local technique situés sur les parties communes. Les demandeurs veulent en obtenir la remise en état. Le 18 avril 2018, la cour d'appel de Bastia accueille la demande. Les défendeurs forment un pourvoi en invoquant un titre justifiant leur droit de jouissance privative sur le terrain. Le 6 février 2020, la Cour de cassation rejette le pourvoi. Elle constate que le pièces produites par les deux parties sont contradictoires. Elle décide donc que la cour d'appel, qui qualifie souverainement de partie (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.