Gide soutient le Réseau Môm'Artre

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Gide soutient le Réseau Môm'Artre dans sa réorganisation nationale, via son programme pro bono.

Gide a conseillé en mécénat de compétences le Réseau Môm'Artre, association qui œuvre pour l'éducation culturelle et artistique des enfants défavorisés et issus de milieux modestes, pour la fusion-absorption de ses associations régionales, Môm'Sud et Môm'Ouest, qui portaient l'activité de Réseau Môm'Artre dans d'autres régions françaises. Ce mécénat, menée dans le cadre du programme pro bono de Gide, a pu se poursuivre malgré les circonstances exceptionnelles connues en 2020, et est définitive depuis l'approbation de la fusion-absorption par l'Assemblée Générale de Réseau Môm'Artre qui s'est tenue le 19 décembre.

Môm’Sud, Môm’Ouest et Réseau Môm’Artre partagent le même objet, la même activité et se fondent sur les mêmes valeurs. Elles se présentent le plus souvent ensemble pour répondre aux appels à projet et sont liées par un contrat de coopération qui permet d’assurer une qualité de services homogènes auprès des enfants. Cette fusion-absorption permet au Réseau Môm'Artre de renforcer cette cohérence en simplifiant la gestion administrative et financière du Réseau d'associations, assurer sa viabilité économique et, par conséquent, garantir la pérennité du projet.

En tant que lauréat d'un appel à projets pro bono interne inédit organisé par Gide, le Réseau Môm'Artre avait remporté un soutien financier de 10.000€ par an pendant deux ans, et un soutien juridique gratuit pour couvrir ses besoins.

Il s'agit du deuxième dossier de fusion pour des associations majeures œuvrant dans le secteur de l'égalité des chances réalisé par Gide en pro bono.

L'équipe de Gide était menée par Hugues Scalbert, associé, avec Romain d'Innocentecounsel, et Pauline de Roquefeuil, collaboratrice.

L'annuaire du Monde du Droit

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.